keyboard_arrow_left CLARA HASKIL, PRÉLUDE ET FUGUE

THÉÂTRE

CLARA HASKIL, PRÉLUDE ET FUGUE

Serge Kribus / Laetitia Casta

Dates de spectacle

vendredi 18 février 2022 / 20h

Durée : 1h30

Tarif

Plein tarif : 68.- 58.- 38.- 18.-Tarif étudiant + AI : 15.-


Plan de salle >
 
Billetterie
Acheter en ligne
Accessibilité
  • places pour Personnes à Mobilité Réduite
  • La salle dispose d'une boucle magnétique
  • spectacle accessible aux personnes aveugles et malvoyantes
Autour du spectacle

Clara, ou la simplicité sonore d’un beau prénom latin. Rayonnant, transparent, il dit l’éclat et la lumière. Chez Clara Haskil, cette lumière est à la fois très forte et très fragile. Humble et intense, jusqu’au mystère.

Née en 1895 à Bucarest, Clara Haskil est une enfant prodige qui reproduit au piano les mélodies qu’elle entend. Après Vienne et Paris, elle trouve refuge en Suisse en 1942. Mais il est difficile pour une femme à cette époque de faire carrière dans la musique. Sa rencontre avec le Veveysan Michel Rossier va changer le cours de sa vie : il lui présente des personnalités artistiques de la région. S’ouvrent alors les portes d’une carrière internationale étourdissante. Le cinéaste et metteur en scène Safy Nebbou retrouve la comédienne Laetitia Casta pour ce monologue – qui s’attache à faire revivre à la fois la femme et la musicienne – sur la vie de cette immense artiste méconnue, dont Chaplin disait qu’elle était un génie.

Avec
Laetitia Casta

Texte
Serge Kribus

Mise en scène
Safy Nebbou

Assistantes à la mise en scène
Virginie Ferrère
Sandra Choquet 

Piano
Isil Bengi

Costumes
Saint-Laurent

Production
Les visiteurs du soir

Co-production
La Liberté – Scène nationale de Toulon

Médias à télécharger

Autour du spectacle

Exposition "Clara Haskil. Exister."

De 1942 à sa mort en 1960, la pianiste roumaine Clara Haskil a élu domicile à Vevey, Quai Perdonnet. C’est ici qu’aidée par de fidèles amis elle bâtira sa carrière et sa réputation internationales. Mais avant ces années suisses, exister a été une question pour Clara Haskil. Exister en tant que pianiste. Gagner sa vie. Être reconnue. Exister en tant que femme juive à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale. Exister encore après une opération par trépanation. Exister, enfin, en tant qu’étrangère en Suisse. Ce combat, Clara Haskil l’a remporté, puisqu’aujourd’hui encore elle existe, par le biais de ses disques, par l’admiration que lui vouent tant de musiciens, d’auteurs ou encore de peintres qui sans cesse la font revivre dans leurs propres créations. L’exposition qui lui est consacrée la fera également revivre, en tant que femme privée et femme publique, en tant qu’artiste de génie, grâce aux documents conservés dans le fonds d’archives de la BCUL.

Commissaire : Nancy Rieben, assistée de Camille Dinkel

Exposition du 11 novembre 2021 au 7 mai 2022
À la Bibliothèque Cantonale et Universitaire (BCU) Lausanne, site Riponne