Théâtre

George Dandin

Et la Jalousie du Barbouillé
Tournée de la Comédie-Française
Molière / Hervé Pierre
di. 20 Mars 2016 / 19H
2H
Le Reflet

Riche paysan, George Dandin a épousé Angélique de Sotenville, fille d’un gentilhomme ruiné, et obtenu le titre de « Monsieur de la Dandinière ». Mais il ne tarde pas à s’apercevoir que son mariage, véritable marché de dupe, en fait un mari confondu… Apprenant de Lubin, messager du jeune Clitandre, que sa femme se laisse volontiers courtiser par son maître, Dandin tente de faire éclater l’affaire aux yeux de ses beaux-parents qui le méprisent. Il se heurte alors à la fourberie de Claudine et de sa maîtresse Angélique, qui n’a pas choisi cette alliance et refuse de « s’enterrer toute vive dans un mari ». Par trois fois, tandis que Dandin est sur le point de prouver la légèreté de sa femme, la situation se retourne contre lui. Et c’est ridiculisé et humilié qu’il doit présenter lui-même des excuses à ceux qui l’ont trompé. Dans cette pièce grinçante et cruelle, Molière déploie tout son génie pour faire basculer la farce en drame. Il dépeint la réalité sociale et politique de son époque, et se moque autant des aristocrates déchus que des bourgeois parvenus. Dès les premières répliques, la répétition des jeux de la tromperie et de la paranoïa se mettent en place. S’adressant à lui-même autant qu’au public, se confondant avec le personnage qu’il craint d’être devenu mais veut être, Dandin a tout compris de son erreur, de son malheur, mais ne peut plus reculer.

La mise en scène d’Hervé Pierre, d’une facture fort classique, très terrienne, met en avant l’aspect dramatique de la pièce. La farce n’est pas laissée de côté, mais elle porte des accents sombres et grinçants. (…) La scénographie d’Eric Ruf est magnifique, tout comme ses costumes.PARISCOPE

  La mise en scène d’Hervé Pierre rend justice aux ruptures de ton du texte. (…) Entre danse et chant, lumière et obscurité, Hervé Pierre revient aux sources du texte, conçu pour former, avec une pastorale de Lully, un divertissement qui fit beaucoup rire le roi et la Cour en 1668. Elle n’en dépeint pas moins l’attitude intéressée d’une noblesse ruinée et la vanité d’un homme, artisan de son propre malheur. LA CROIX

AVEC
Simon Eine
Alain Lenglet
Jérôme Pouly
Pierre Hancisse
Noam Morgensztern
Anna Cervinka
Rebecca Marder
Catherine Sauval


TEXTE
Molière

MISE EN SCÈNE
Hervé Pierre

COLLABORATION ARTISTIQUE
Laurence Kélépikis

SCÉNOGRAPHIE ET COSTUMES
Éric Ruf

LUMIÈRES
Christian Dubet

MUSIQUE ORIGINALE
Vincent Leterme

TRAVAIL CHORÉGRAPHIQUE
Cécile Bon

PRODUCTION
Théâtre du Vieux-Colombier / Comédie-Française

Plein tarif 78/68/48/28
Étud. 68/34/24/14
Avec la carte demi-tarif 39/34/24/14
Prochainement
dans la saison du Reflet
je. 13 déc. /20H 
ve. 14 déc. /20H 
ma. 18 déc. /12H15 
me. 19 déc. /12H15 
lu. 31 déc. /17H30 
lu. 31 déc. /21H30 
sa. 19 jan. /17H 
di. 20 jan. /11H 
ma. 22 jan. /12H15 
me. 23 jan. /12H15 
BILLETTERIE
+41 (0)21 925 94 94

NEWSLETTER
S'inscrire